Juste, marque écologique de vêtements made in France

| Espace Créateurs, Vêtements | 20 novembre 2015

La fondatrice Myriam Underwood

Originaire de Lyon, c’est après des études en langues étrangères appliquées que Myriam Underwood s’envole vers le Japon, pays qu’elle adule. Elle travaille à l’Institut Franco-japonais de Tokyo en tant que Chargée de mission culture pendant trois ans et parallèlement,  suit une formation de stylisme ­modélisme au sein de l’école ESMOD. Après cinq années passées au Japon, elle décide de reprendre ses études à l’institut français de la mode (IFM) à Paris en se spécialisant en management de la mode et du design.

Elle travaille pendant 7 ans dans différentes enseignes de prêt à porter : Rodier, Uniqlo, Le bazar Parisien en tant que Chef de produit et Chargée de marketing et communication tout en effectuant quelques missions de consulting pour l’Institut Français de la Mode.

En 2011, Myriam a l’opportunité de quitter Paris pour s’installer à Toulouse. Habituée à consommer bio, local et traçable, par exemple par le biais d’Amap ­- association pour le maintien d’une agriculture paysanne, la jeune femme se met en quête de marques de prêt-à-porter écologiques, locales et traçables, mais sans trouver la marque qui regroupe toutes ces valeurs.

Juste, une marque éthique et écologique

Face à ce constat, Myriam Underwood choisit de se lancer et de créer sa marque de vêtements, 100% traçable, écologique et locale. Elle la nomme Juste en référence aux valeurs portées par la marque.

© Emmanuelle B photographie

Je souhaite proposer des vêtements pour adultes et enfants, dits écologiques, dont le parcours de production est traçable de A à Z” Explique la fondatrice de la marque Juste.

Dès lors, Myriam se met en quête de fournisseurs en France répondant à ses exigences… Il lui faudra 1 an et demi pour arriver à ses fins. Aujourd’hui, les vêtements Juste sont conçus et fabriqués en France, ils sont créés à partir de matières naturelles : lin – dont la filière est certifiée Oeko­-Tex (production écologique et produits sains pour l’homme), laine et bientôt chanvre.

© Emmanuelle B photographie

Des vêtements aux coupes basiques et éthiques pour tous

Au travers de sa marque, Myriam Underwood choisit de créer des vêtements pour femme, homme et enfant, présentant des coupes simples pour une mise en valeur des matières. Récemment, un kit maternité a également fait son apparition en lainage Mérinos.

Chaque vêtement est dessiné à Paris, puis fabriqué en France à partir de matières de qualité dont le processus de production est tracé”. Annonce Myriam.

Prochainement, nous pourrons découvrir une gamme de produits écologiques et 100% fabriqués en France (à partir de culture de la matière première) pour la maison

En attendant, vous pouvez retrouver les vêtements signés Juste :

Le dimanche 6 décembre, à la Mutinerie Coworking (Paris 19ème ) au Marché des Cadeaux bio et écolo où Myriam sera présente
Blog : www.marche-bio-ecolo.com/
Événement facebook : https://www.facebook.com/events/1629355027303870/

Le 12 et 13 décembre, à l’Atelier Meraki (Ethipop)
Site : www.ethipop.com/
Événement facebook : www.facebook.com/events/1689174911301113/1689194554632482/

Et sur internet :

 

2180 vues au total, 2 aujourd'hui

Blue Mustach, marque de vêtements au carrefour de la mode et du design – made in France

| Espace Créateurs, Vêtements | 17 juin 2015


A l’origine de la marque Blue Mustach, le designer Guy Pontal

Ivoirien de naissance, lyonnais de cœur, Guy Pontal porte en lui la richesse de l’héritage métisse et souhaite vous la transmettre.
Fasciné par le travail d’Andy Warhol, Guy souhaite donner un sens à la mode : issu d’une formation en design à l’Ecole des Beaux Arts de Saint-Etienne, il souhaite allier l’esthétique au fonctionnel, comme on attribue une fonction à un objet.

Des vêtements porteurs de sens pour l’homme et la femme

Objet de mode ou œuvre d’art, chaque collection signée Blue Mustach est le résultat d’une recherche autour des problématiques d’aujourd’hui :

L’urbanisme et l’architecture ont rythmé la collection automne hiver 2015 : utilisation de gris chiné en référence à des camouflages urbain, apparition d’imprimés suggérant des volumes architecturaux ou motifs urbains (façades, peinture, mûr..) en trompe l’œil, la coupe BAUHAUS des t-shirts (absence de coutures au niveau de la jonction faces – manches) issue du concept minimaliste « LESS IS MORE » propulsé par l’architecte Mies Van Der Rohe.

La collection printemps été 2015 s’intitule « La vie est le sport », un clin d’œil aux sportifs de la ville que nous sommes : chaque jour est une course contre la montre, avec en idée de fond la volonté de se surpasser » déclare Guy.

Porter les vêtements Blue Mustach, c’est donc véhiculer un message et également apporter une vision métissée du vêtement lié à d’autres disciplines de design : architecture, art…

Blue Mustach a 6 ans, où en sommes-nous ?

Née en 2009, la marque Blue Mustach est aujourd’hui portée par deux personnes supplémentaires : Vikhael Tô-Landry et Hermès Touré qui apportent au designer des compétences complémentaires au niveau des relations publiques et du commerce.

Sur la partie design, Guy Pontal continue d’imaginer des collections de vêtements et accessoires pour l’homme et la femme : parmi elles, une collection casual reprenant les best sellers de la marque, et une ligne plus luxueuse composée de matières expérimentales.

Aujourd’hui, le trio masculin s’engage à confectionner ses vêtements en France, et Guy pour sa part, souhaite tirer ses collections vers le vêtement fonctionnel

To be continued…

En attendant, vous pouvez retrouver les collections Blue Mustach sur internet :

 

 

 

Et à Lyon :
Du 20 au 27 juin, au Cinitic Store pour l’exposition « Urbanismes », qui mêle art visuel et mode, et au passage, qui rassemble des soldes sur la collection printemps été 2015 de Blue Mustach ;) !

1632 vues au total, 1 aujourd'hui

Matsha, jeune pousse de vêtements pour femme et enfants made in France

| Espace Créateurs, Vêtements | 8 juin 2015

Charlotte Gosselin, la créatrice des vêtements Matsha

Du haut de ses 23 ans, Charlotte Gosselin n’a pas froid aux yeux : après un Bac en arts appliqués, un BEP Métiers de la mode et un BTS en design de mode, c’est au cours de ses stages de fin d’études que la jeune femme se décide à se lancer.

J’ai eu la chance d’effectuer deux stages : l’un chez une créatrice de mode à son compte - Dorothée Ossart – et l’autre au sein de la marque IKKS, j’ai tout de suite su que le premier mode de vie me convenait parfaitement ». Déclare Charlotte.

La marque Matsha : vêtements et accessoires de mode

En novembre 2014, Charlotte Gosselin lance Matsha, sa marque de vêtements pour la femme et la petite fille.

Matsha vient du thé Matcha. Cette boisson est à la fois ma compagne énergisante au quotidien, et la tonalité que je souhaite donner à ma marque. On peut également la relier avec la première syllabe de mon prénom.» explique Charlotte.

S’essayant tout d’abord aux accessoires de mode, la jeune femme se tourne rapidement vers le sweatshirt, son vêtement de prédilection.

C’est une pièce inconditionnelle du dressing. Je souhaite le rendre plus féminin tout en gardant son atout premier qui est le confort. L’idée est de pouvoir le porter de manière décontractée et stylée à la fois. » Raconte la créatrice.

Faits de jersey de coton ou de molleton, Charlotte imagine ses modèles de manière à ce qu’ils se portent tous les jours, soient confortables et indémodables.
Parmi ses modèles et techniques phares, on retrouve des associations de tissus différents, la technique du volant, des nouages de tissu, l’ajout de dentelle ou encore de pompons… Et tout ceci dans des couleurs et matières douces.

Les actualités de Matsha

Charlotte Gosselin imagine réaliser prochainement des sweatshirts pour l’homme, messieurs restez donc à l’écoute ;)
Prochainement, nous pourrons retrouver les créations Matsha à la cale 2 créateurs sur l’île de Nantes à partir de début juillet, sur le parcours du Voyage à Nantes.

En attendant, rendez-vous sur internet :)

 

1485 vues au total, 0 aujourd'hui

Kezaly, prêt-à-porter et vêtements sur-mesure pour femme – robes de mariées à Nantes – France

| Espace Créateurs, Vêtements | 1 mai 2015


Claire Ploquin, la créatrice nantaise des vêtements Kezaly

Claire Ploquin aime les belles et douces matières et les coupes originales et féminines.

C’est après ses études de stylisme-modélisme dans le bassin choletais que la jeune femme créé sa propre marque de vêtements pour femme – Kezaly - et ouvre sa boutique rue du Château à Nantes.
Kezaly ; ou « Esprit de la forêt » en tsigane, marque l’amour que porte Claire au  voyage et aux matières naturelles. Depuis bientôt quinze ans aujourd’hui, la créatrice fait voyager les femmes de par ses coupes de vêtements et les tissus choisis.


Création française de vêtements de prêt-à-porter pour la femme

Chaque année, Claire dessine puis crée deux collections de vêtements pour femme, une collection Printemps-Eté et une collection Automne-Hiver.

A l’approche de l’été, ce sont des cotons et des soies qui inspirent la créatrice ; qui offre à ses clientes des vêtements aux coupes travaillées : empiècements colorés ou plus doux, association de matières, coupes géométriques ou plus arrondies… A retrouver dès-à-présent rue du Château.

Crédits photos Margaux Graphy

A l’heure actuelle, en parallèle de l’arrivée des beaux jours, Claire s’affaire à préparer sa collection Automne-Hiver 2015-2016. Des coupes nouvelles ainsi que des matières douces : fourrure, tweed, lainage… Vous enchanteront à la rentrée scolaire ;) Je n’en dis pas plus !

Création de vêtements sur-mesure : robe de mariée, tenue de cérémonie…

Au-delà de créer des vêtements de prêt-à-porter, Claire Ploquin crée des tenues sur-mesure : robes de mariées, tenues de cérémonie, ou tout autre vêtement pour femme travaillé selon vos souhaits.
De la prise de vos mesures, au choix du tissu : crêpe, dentelle, soie, lin, organza, coton… ; de sa couleur et de la coupe du vêtement, Claire Ploquin répondra à tous vos souhaits.

Crédits Photos Areanow studio, Mannequin Zoé L’Mode

Vous pourrez voir en vitrine quelques modèles de vêtements sur-mesure qui pourront vous inspirer, et pour ma part, je vous invite à franchir le pas de la porte du 23 rue du Château car en plus de son savoir-faire, Claire Ploquin est très sympathique ;)

 

 

2390 vues au total, 2 aujourd'hui

Elico, des sweat-shirts colorés aux formes géométriques fabriqués en Bretagne – France

| Espace Créateurs, Vêtements | 12 mars 2015

Eliane Thierry, la créatrice des vêtements pour femme et enfant signés Elico

Originaire du Jura, Eliane Thierry vit aujourd’hui en Bretagne, non-loin de la mer sur la côte de Lorient, après avoir fait ses études d’architecture à Nantes.
Passionnée de mise en volume, de géométrie et de travail artisanal, Eliane se tourne progressivement vers la création de vêtements pour la femme et l’enfant. Et ceci n’est pas un hasard…

J’ai appris à coudre auprès de ma mère et de ma grand-mère qui nous confectionnaient des vêtements de tous les jours ou des déguisements » m’explique la créatrice.

C’est donc tout naturellement qu’Eliane apprend de ses dix doigts et fait travailler son imagination pour créer des sweat-shirts pour femme parmi d’autres vêtements.

Elico, des vêtements confortables aux matières naturelles et bio

En créant sa marque Elico en 2014, Eliane Thierry souhaite créer des vêtements de confort, que chacune puisse porter au quotidien. Le vêtement phare ? Le sweat shirt en chanvre et coton ou bien en coton bio seul qui présente des empiècements géométriques en liberty.

J’aime travailler sur les associations de matières et les coupes qui permettent de mettre le corps en valeur » m’expose la créatrice.

La jupe et le sweat qui présentent des diagonales de tissu pour mieux épouser les formes féminines, les bloomers, cache cœurs et autres vêtements pour enfants associent des tissus joyeux pour donner de la joie aux petits et aux heureux parents.

Et plus tard ?

Je souhaite créer d’autres types de vêtements pour la femme, robes, pantalons, T-shirts… » Annonce Eliane.

Vivement !

Où retrouver les vêtements Elico ?

Rue Saint-Pierre à Nantes dans la boutique Les enfants du broc,
Ou bien en ligne sur Alittlemarket :)

1903 vues au total, 2 aujourd'hui

Carrousel Clothing, des vêtements aux allures urbaines et sportwear made in Annecy – France

| Espace Créateurs, Vêtements | 29 janvier 2015

Portrait d’Elisa Grospiron, créatrice de Carrousel Clothing

 

Petite fille, Elisa Grospiron jouait dans le grenier de sa grand-mère, à la recherche des tissus de son arrière grand-mère couturière, pour imaginer des vêtements qu’elle pourrait porter…

Cette idée n’a jamais quitté la jeune annécienne…

Après avoir obtenu son bac Arts plastiques, Elisa quitte sa ville natale pour Lyon où elle se forme au stylisme et au modélisme à l’Ecole Sup De Mode.

Profondément attachée à sa région d’origine, la jeune femme revient 3 ans plus tard à Annecy pour travailler tout d’abord chez Salomon 8 ans durant avant de se décider à lancer sa propre marque de vêtements en 2008.

Carrousel Clothing, l’association urban au sportswear

Un brin de nostalgie, l’euphorie du tournoiement, un coté rétro assumé… Ont décidé Elisa : ce sera Carrousel Clothing, sa marque de vêtements pour la femme et l’homme conçus et fabriqués à Annecy.

L’air de la montagne m’ayant emplie depuis mon enfance, j’avais et j’ai toujours cette envie qui m’anime de créer des vêtements à partir de matières sportswear pour les urbaniser, leur donner un nouveau style » m’explique la créatrice.

Depuis le printemps 2009, deux collections pour l’homme et la femme jaillissent de l’esprit d’Elisa chaque année :

Des coupes fluides, des tissus de confort (maille, jersey…) alliés à des tissus structurés et structurants (soie, simili-cuir…) de provenance européenne, des motifs travaillés, des coloris joyeux… Donnent à chaque modèle signé « Carrousel » une saveur sans pareil.

Je conçois et fabrique chaque pièce de A à Z, les vêtements sont des pièces uniques ou bien fabriqués en petites séries (25 pièces) » Ajoute Elisa.

Quatre bonnes raisons de vous rendre sur l’e-shop Carrousel Clothing :

-Vos vêtements Carrousel Clothing sont fabriqués à la main en France,
- Gage de qualité pour le tissu et d’originalité pour le vêtement,
- Chaque pièce est unique : votre voisine ne portera pas la même tenue que vous…
… Et ce sont les soldes !

Bref, à vous de jouer ;)

 

 

1718 vues au total, 2 aujourd'hui

2two, la marque parisienne de vêtements pour la jeune femme citadine

| Espace Créateurs, Vêtements | 16 décembre 2014

Les vêtements 2two, une histoire de famille !

Après avoir ouvert une petite boutique de vêtements à Paris « TRIANGLE », Aline RIGAUD décide de se lancer et de créer sa propre marque.
« J’ai choisi le nom 2two en référence à mes deux filles » me dit-elle.
L’idée de la fondatrice de la marque 2two est la suivante : proposer des lignes complètes de vêtements pour la jeune femme de 25 à 35 ans, qui soient accessibles, élégantes et adaptées au rythme de vie citadin.

Dans chaque collection l’idée est que chacune puisse trouver une pièce pour tous les instants de la journée.  » M’explique Aline.

C’est ainsi que Mesdames, que vous alliez au travail, que vous soyez de sortie le soir, que vous alliez à un baptême, ou un mariage, la marque 2two s’occupe de tout et vous propose la tenue qui vous comblera !

L’esprit de la marque

Des tissus minutieusement choisis et assemblés : milano, simili-cuir, coton… Passent entre les mains de la petite équipe d’Aline pour offrir un large éventail de choix aux jeunes femmes.
Des coupes tendances, un style urbain, des matières délicates composeront chaque vêtement, ce qui fait foi d’un travail de recherche poussé.

Chaque collection est un véritable challenge il s’agit d’être créatif tout en collant aux attentes de nos clientes et également d’en séduire de nouvelles » me dit Aline.

Les pièces « clés » des collections 2two sont les robes bien sûr et également les manteaux.
Classés par univers de couleurs et matières, ils vous assurent un tombé impeccable quelle que soit votre taille.

De mon coté j’ai craqué pour la robe Cleya pour son mélange de milano et de simili cuir ;)

Bref, je vous conseille d’aller vite jeter un coup d’œil soit sur internet :

 

 

 

Ou bien en boutique à Nantes chez la maison de Prune (15 rue de Verdun, à coté de la rue de Strasbourg) !

Bon shopping ;)

1393 vues au total, 0 aujourd'hui

La Petite Luce, des vêtements pour bébés et enfants aux allures de grands !

| Espace Créateurs, Vêtements | 29 novembre 2014

La créatrice : Emeline Ricard

Une passion depuis son plus jeune âge… Travailler dans la mode.
Emeline Ricard met toutes les chances de son coté en empruntant dès le lycée une voie artistique. Son bac Arts Appliqués en poche, elle s’oriente vers le stylisme-modélisme en étudiant en BTS Matériaux Souples puis à l’Ecole Parisienne Mode Estah.
Au sortir de ses études, la jeune avignonnaise travaille auprès de Lanvin ainsi que dans la grande distribution avant de s’investir comme Visual Merchandiser pendant trois ans dans le concept store de vêtements pour enfants, «  Calesta Kidstore », au cœur du Marai à Paris.
C’est ici que le coup de cœur lui apparaît et… C’est à la fermeture de la boutique que le déclic de lancer sa propre marque se déclenchera.

La Petite Luce : l’enfance remise en lumière

Avril 2008. Après un voyage aux Etats-Unis, propice à la quête d’inspiration pour sa future marque de vêtements, Emeline crée la petite Luce, ou la petite lumière en italien.

J’avais envie de créer des looks habillés pour la petite enfance, pour changer des pyjamas et bodys habituels » m’explique-t-elle.

La jeune créatrice se lance donc corps et âme dans la conception et la création de bloomers, chemises, culottes, gilets, accessoires, tenues de cérémonie… Tout d’abord pour les chérubins de 3 mois à 3 ans puis bientôt de 3 mois à 6 ans. Palette de tissus originaux, design rétro en référence aux années 1920 aux années 1970, matières douces et naturelles… Sonti les mots d’ordre d’Emeline.

J’aime créer des jolis vêtements douillets, confortables et stylisés pour les enfants » me dit-elle.

Des vêtements tellement appréciés que les mamans en redemandent… Pour elles-mêmes !
C’est ainsi que pour leur faire plaisir, Emeline a adapté quelques modèles de la petite fille pour la femme à l’occasion des fêtes : le jupon et la cape ! A bon entendeur…

Et l’avenir de la marque ?

Maman depuis peu d’un petit garçon, la créatrice qui avouait avoir plus d’inspiration pour l’univers de la petite fille de par son grand nombre de possibilités, voit l’univers masculin d’un œil beaucoup plus exalté :)
Aussi, si Emeline lance aujourd’hui deux collections de vêtements par an,  elle prévoit de créer des collections dites « capsules » tout au long de l’année et d’y ajouter des lignes de linge de lit et autres accessoires… Ceci devrait bientôt voir le jour sur le e-shop de La petite Luce…

Stay tuned !

 

1382 vues au total, 0 aujourd'hui

L’ATELIER de Camille, la haute couture made in Paris

| Espace Créateurs, Vêtements | 13 novembre 2014

Le parcours de Camille Templier, créatrice de L’ATELIER de Camille

Issue d’études commerciales supérieures, Camille Templier travaille tout d’abord dans la communication des produits de luxe avant de décourvrir sa passion pour la mode.
Présente en elle depuis son enfance, Camille la concrétise en ouvrant un blog dédié en 2010, puis animée par son désir d’entreprenariat , elle se lance en 2012.
Après ses premiers essais au dessin, au patronage, à la machine à coudre… La jeune femme s’entoure d’une couturière issue d’une grande maison de couture parisienne. La technique se parfait, les modèles gagnent en possibilités… Et la première collection Printemps / Eté 2012 « L’ATELIER de Camille » est un vrai succès.

La philosophie de la marque L’atelier de Camille

Camille Templier aime les belles matières, les formes féminines et le fait de lancer régulièrement des éditions limitées sous une marque « confidentielle ».

J’imagine de nouveaux modèles de manière quotidienne et propose tous les deux mois une nouvelle collection en édition limitée pour conserver l’aspect original de chaque pièce » m’explique-t-elle.

Aujourd’hui entourée de 4 couturières pour répondre à la demande de ses clientes, Camille conserve ses principes initiaux : garder du temps pour concevoir de nouveaux modèles, conserver une qualité exemplaires des vêtements grâce à des tissus de qualité maniés par des expertes en couture.

Ma philosophie est de proposer des vêtements qui provoquent le coup de foudre de qualité à des prix convenables » me dit-elle.

Des vêtements « coup de coeur » pour la femme féminine !

Tous les deux mois, la jeune styliste recherche de nouveaux tissus, voiles de cotons, tweeds, jolis imprimés parmi les fins de stocks des grandes maisons de couture (Yves Saint-Laurent…)… Qui soient faciles d’entretien (quoi de plus ennuyeux que de laver ses vêtements à la main !) et surtout qui lui plaisent !

Je suis ma première cliente. Aucun vêtement banal ne doit sortir de l’atelier, seulement des pièces que l’on adore ! » M’avoue Camille.

L’inspiration est ainsi au centre des préoccupations quotidiennes de la créatrice.
Et l’avenir ?

J’ai lancé pour la première fois une collection de robes de mariées courtes cet été, je pense continuer, et pourquoi pas ouvrir un showroom à Paris…» s’enjoue-t-elle.

Nous sommes ravies d’entendre que Camille va continuer de nous émerveiller :)

Prochain RDV : début décembre sur son e-shop  pour découvrir la collection hiver ;)

A très vite mesdames !

 

2412 vues au total, 1 aujourd'hui

Otto Hunnte, les vêtements made in Nantes by Noémie Parsy

| Espace Créateurs, Vêtements | 19 octobre 2014

Noémie Parsy, une créatrice qui fourmille d’idées

D’origine lilloise, la Noémie Parsy a su très jeune trouver sa voie. Le bac en poche, elle fait un BTS de modélisme à Tourcoing puis se forme aux Beaux Arts de Tournai en design textile.

J’avais déjà à l’époque l’idée de ce que je souhaitais créer, j’ai donc appris les techniques et savoirs nécessaires à l’accomplissement de mon projet » m’explique la créatrice.

Ses diplômes validés, Noémie s’essaye à la création à Paris puis à Douarnenez dans une ressourcerie de textile, puis c’est à Nantes qu’elle s’installe en 2013 et lance rapidement sa marque de vêtements, Otto Hunnte.

Otto Hunnte, c’est pour Noémie, à la fois la possibilité d’exister derrière un personnage et de faire naître un questionnement  si on ne connaît pas le fameux chef décorateur du cinéma allemand (à qui l’on enlèvera un « n »).

L’univers Otto Hunnte, la mode porteuse de sens

En prélude à la création d’une collection, Noémie ressent un besoin profond de se documenter pour donner un sens à sa création. Sa première collection s’est ainsi imaginée au fil de ses lectures sur l’histoire du Havre.

Passionnée de son architecture nouvelle suite à sa reconstruction après la seconde guerre mondiale, Noémie retranscrit des motifs liés aux bâtiments nouvellement érigés (motifs faits de peinture, formes reprises de modèles de construction), dessine des formes de vêtements caractéristiques de l’époque (salopette en référence au vêtement de travail, au tablier…) , découpe le tissu en marquant des ruptures comme pour exposer les bouleversements vécus par cette ville…

Pour sa deuxième collection, qui verra le jour en septembre 2015, la créatrice à choisi le thème de la couleur. Main dans la main avec son frère maraîcher biologique, elle travaille sur la création d’une couleur végétale qui guidera les futures pièces de sa collection. Ayant déjà une idée de la couleur souhaitée, Noémie dévore déjà des livres sur son histoire, sa signification… Pour pouvoir ensuite retranscrire ce savoir en lignes de vêtements.

Sa soif de savoir épanchée, Noémie apprécie le travail de ses mains : dessin des modèles, patronage, prototypage… La créatrice n’a de cesse de rechercher de nouvelles techniques de couture, de pliage, d’assemblage pour affubler chaque pièce d’un regard nouveau, tout en conservant la cohérence de sa collection.

Aujourd’hui accomplie, Noémie n’exclut pas d’un jour créer pour les hommes, affaire à suivre…

Vous pouvez retrouver les vêtements signés Otto Hunnte dans la boutique de Madame Blabla à Lorient et sur les liens suivants :

1869 vues au total, 1 aujourd'hui

Tissumi : des vêtements rétro d’inspiration japonaise

| Espace Créateurs, Vêtements | 13 octobre 2014

Cécile Vallet soutient le made in France

Au sortir de ses études en arts plastiques, Cécile Vallet rend visite au Centre National du Costume de Scène à Moulins dans l’Allier, visite tellement appréciée qu’elle y reste et y travaille encore aujourd’hui en tant qu’intervenante ! En parallèle, c’est l’esprit en perpétuelle ébullition que Cécile commence à créer des sacs puis des vêtements… Et c’est en 2011 qu’elle se lance et crée sa propre marque de vêtements et accessoires : Tissumi. 

Des pièces uniques pour la femme originale

Sensible aux motifs vintage (imprimés, forme géométriques…), adepte des coupes simples, Cécile choisit des tissus de qualités : coton, laine, tissu japonais, popeline passent entre ses doigts pour être assemblés astucieusement. La créatrice se réjouit de travailler les détails et finitions de ses créations : sur-coutures, broderie traditionnelle… Ornent ses pièces uniques ou mini-collections.

J’ai une réelle passion pour les beaux tissus, et j’aime beaucoup connaître leur histoire, leur provenance, cela m’amuse ! » nous avoue Cécile.

Aujourd’hui, Cécile a trouvé son équilibre de vie entre son cocon de création et son activité d’intervenante au Musée.

Je peux exprimer ma créativité manuelle, travailler pour moi tout en conservant un lien social fort grâce à ma boutique en ligne et à mon activité au Musée » m’explique-t-elle.

Eh oui, car même à distance, la créatrice est à votre écoute pour vous proposer également des vêtements sur-mesure ou adaptés à vos couleurs et tissus préférés !

Dès-à-présent, vous pouvez retrouver les magnifiques créations signées Tissumi, sur les liens suivants :

3663 vues au total, 6 aujourd'hui

Awalpé, des vêtements créatifs et originaux issus du recyclage

| Espace Créateurs, Vêtements | 3 septembre 2014

Des vêtements faits grâce à vous et pour vous ;)

L’histoire d’une amitié de deux créatrices de mode de Cholet

Julie Geslin et Alexandra Delatouche se sont connues lors de leurs études de design de mode à Cholet. L’une bretonne, l’autre originaire des Pays de la Loire, Alexandra et Julie partagent alors les mêmes envies et inspirations. Elles décident de travailler ensemble sur leur projet de fin d’études et créent une entreprise fictive de création de vêtements issus du recyclage.
Au sortir de leurs BTS en 2009, les deux compères, encouragées par l’accueil de leur jury et des professionnels qui les ont épaulées tout au long de leurs études, créent Awalpé.

Des vêtements déstructurés 100% écologiques

Awalpé, métaphore de la mise à nu de la société, soustraites de ses clichés et stéréotypes ou bien encore de celle des vêtements à qui l’on reprend l’usage initial pour leur en proposer un nouveau…
Associant créativité débordante et éthique sans pareil, Julie et Alexandra travaillent « en montage » à partir de vêtements donnés et les réinventent : coupe, destructuration, mélange de couleurs, combinaison de textiles… Le tout sans chute dans un objectif de zéro déchet !

Entre nous, pas de répartition des taches, nous aimons tout faire et laissons chacune libre cours à nos idées respectives selon les tissus que nous récoltons » m’expliquent avec entrain les créatrices.

Vous aurez bien compris pourquoi chaque pièce est unique :)

Le talent d’Awalpé dévoilé aux nantais aux Eton’Nantes en octobre 2014

Les choletaises viennent nous rendre visite les 3, 4 et 5 octobre 2014 du marché Les Eton’Nantes au Karting sur l’île de Nantes. Ne manquez pour rien au monde (nantais) le rendez-vous mode biannuel organisé par le Collectif Emergence ! Parmi de nombreux créateurs talentueux de la région des Pays de la Loire, les créatrices d’Awalpé vous étonneront par leur modèles aussi originaux que fabuleux, et ceux-ci à des prix abordables !

L’astuce mode Awalpé :

Vous regrettez ce jean ou cette belle veste qui n’est plus à votre taille ? Plus une hésitation ! Envoyez-les à Alexandra et Julie, et selon vos désirs, vous reporterez ces beaux tissus… Et cette fois-ci sous la forme d’une robe par exemple ??

Pour suivre l’actualité des vêtements signés Awalpé :

 

 

Prochaine date à retenir :
L’Embarquement à Angers les 20 et 21 septembre 2014 :)

3709 vues au total, 0 aujourd'hui

Nantes : Les petites annonces de vêtements dans Presse Océan

| Les actus, Les news | 13 mai 2014

Parution le jeudi 8 mai, Presse Océan

Jeudi dernier, après un coup de fil du journaliste Simon, je marche l’air léger vers le bureau de tabac pour y découvrir un chouette article en page 8 parmi les actualités nantaises :)

Un grand merci à Presse Océan et à vous, social dressers nantais d’être toujours plus nombreux :)

Julie et l’équipe TSD ;)

3019 vues au total, 0 aujourd'hui

Bêêêtises, les vêtements « rétro pimpants » fabriqués à Nantes

| Espace Créateurs, Vêtements | 13 avril 2014

Greta Gely, Beeetises

Rue Léon Blum à Nantes, une créatrice de vêtements hauts en couleurs !

Connaissez-vous la rue Léon Blum à Nantes ? Une jolie ruelle qui regorge de trésors vestimentaires et gustatifs ! Parmi ses magasins et restaurants, vous pouvez retrouver Bêêêtises, la boutique-atelier de la créatrice Gréta Gely. Vous ne pouvez pas la manquer ! Les couleurs vives des vêtements et accessoires fabriqués sur place attireront votre œil avisé… Motifs et coupes des tenues vous rappelleront les années 1960-1970, en plein mouvement rétro. Mesdames, vous serez ravies ! Quant à vos enfants et à vous Messieurs, Gréta pense à vous et a dans l’idée de vous proposer des modèles prochainement !

Gréta Gely, la créatrice des vêtements et accessoires Bêêêtises

La jeune et pimpante Gréta créé des vêtements à l’image de sa personnalité. De nature gaie, elle nourrit une passion pour les tissus depuis son plus jeune âge et s’applique à choisir les plus colorés ou joyeux. Pleine d’imagination, elle invente des coupes aux lignes simples et féminines et créé de A à Z l’ensemble des modèles qu’elle propose. Pin-up, bobo, original… Le style Bêêêtises, c’est avant tout une sublimation de votre propre personnalité. Que ce soit à Nantes ou à Guérande, la créatrice vous accueille dans sa boutique en vous offrant un thé et des petits gâteaux, et propose à chacune un conseil personnalisé, des ajustements sur-mesures dans les tissus que vous aurez choisis et bien sur les accessoires qui apporteront la touche finale à votre tenue :)

Les prochains événements à retenir ?

12 avril : ouverture de la boutique de Guerande, située au 4 carrefour de la Psalette.
Le 16 juin : Bêêêtises participe au vide-grenier de la rue Léon Blum.
Et tous les jours, Rdv rue Léon Blum pour découvrir et redécouvrir votre coup de coeur vestimentaire !

3537 vues au total, 0 aujourd'hui

Vide atelier de créateurs à Nantes, by le Collectif Emergence

| Les actus, Les bons plans | 5 avril 2014

nefs - ile de nantes - atelier - créateurs - nantes
Les 5 et 6 avril : un vide-atelier mode et accessoires pour les nantais !

Que faire ce weekend ?
La pluie ne rebutera pas les nantais ! En direct des Nefs de l’île de Nantes, une cinquantaine d’artistes et de créateurs de mode et accessoires vous proposent leurs fins de série, prototypes, pièces uniques à des prix sacrifiés !
Organisé par le Collectif Emergence ( collectif de créateurs locaux), ce vide-atelier est l’occasion pour les nantais de chiner un vêtement fait-main, des chaussures ou encore un sac original, mais aussi de rencontrer celui ou celle qui les aura fabriqués !
Consommer autrement, s’habiller de manière originale, encourager les initiatives locales… Tout ceci en un lieu !
Alors, vous êtes encore là ? ;)

Infos pratiques :
Lieu : Nefs des machines de l’île
Horaires :
Le samedi : 10h-22h30 (Nocturne !)
Le dimanche: 10h-19h

Vous souhaitez plus d’informations sur l’événements ?
Collectif Emergence 

1935 vues au total, 0 aujourd'hui

Kiki Mahwa, des vêtements éclectiques fabriqués à Nantes

| Espace Créateurs, Vêtements | 24 février 2014

Au sortir de ses études, Chrystel Thiam travaille dans le milieu du spectacle musical et parcourt de nombreuses régions du monde pendant une dizaine d’années. Elle y côtoie différentes cultures et influences… Et ressent l’envie d’exprimer ses rencontres à travers un nouveau vecteur : la création de vêtements.

La naissance d’une créatrice de mode

En 2006, Chrystel se lance et part à la recherche de tissus à la source de ses inspirations… Elle s’envole pour le Japon pour trouver des fournisseurs de coton japonais, puis part à la recherche de soie en Italie… A son retour, des idées plein la tête, la créatrice s’essaye au patronage de modèles en mariant différentes matières, couleurs, tissus… Au bout de plusieurs tentatives, Chrystel peaufine sa technique et affine son style : Kiki Mahwa est née !

Le style Kiki Mahwa

Esprit Kimono ou bohème, formes chasubles, air rétro…
« Je souhaite que la femme se sente bien dans mes vêtements grâce à des formes à la fois amples et féminines, des tissus de qualité au toucher doux. Aussi, j’aime l’effet que donne le vêtement porté sur la femme, c’est à chaque fois une divine surprise ! » nous confie Chrystel.

Quelle que soit la morphologie de la femme, les vêtements Kiki Mahwa s’adapte à son corps pour lui donner un esprit unique.

Prochaine collection

Après les collections tournées le voyage et les cultures de l’Est, la créatrice songe à créer une nouvelle collection cocooning, plus intimiste… Liée à son humeur du moment, et donc à l’attente d’un prochain heureux événement :)

Kiki Mahwa est près de chez vous : non loin du marché de Talensac, à Nantes !

Faisant partie du collectif Emergence, vous pouvez retrouver les créations de Chrystel au Lab, petite boutique de créateurs de mode située dans le Quartier de Talensac à Nantes.

Le Lab, 30 rue de Bel-Air, 44000 Nantes.

Suivez également l’actualité de la créatrice sur son blog, sa page facebook et enfin sur A Little Market, la plate-forme de vente en ligne !

 

 

A très bientôt !

 

1887 vues au total, 0 aujourd'hui

Safishop, les vêtements de polaire colorée made in Bouguenais ! (Nantes)

| Espace Créateurs, Vêtements | 2 février 2014

C’est au sud de Nantes que Sandra FINZI réinvente chaque jour l’univers coloré de Safishop.

La saison de prédilection pour l’esprit créatif de Sandra ?

Inspirée par mon lieu de vie et donc par un climat plutôt frais, je penche pour la mi-saison » nous raconte-t-elle avec un sourire empli de malice.

Sa matière favorite ? La polaire sans aucun doute ! Un sentiment de cocooning, une farandole de couleurs, une matière chaleureuse… Le tout fabriqué en France !
Rien n’est laissé au hasard chez la créatrice :)

En bref, Sandra prend soin de vous en vous faisant profiter de matières douces, cousues selon des formes simples qui laissent respirer votre corps.

En me lançant il y a 7 ans, j’ai souhaité mettre de la couleur dans la vie des gens » nous explique la créatrice.

Assistante maternelle dans son ancienne vie, Sandra s’est tout d’abord tournée vers la création de vêtements pour bébés et enfants, puis, suite à une demande croissante des mamans, elle s’est lancée sur la voie des vêtements pour femme.
Aujourd’hui, capes, robes, jupes, bonnets, chapeaux, cadeaux de naissance… Aux couleurs de l’arc-en-ciel et aux motifs arrondis emplissent son atelier à Bouguenais et sa boutique Alittlemarket.

La prochaine étape de la créatrice ?
« Cet hiver, je souhaite travailler sur des modèles pour les petits garçons et les hommes » nous dévoile-elle. Eh oui messieurs, Sandra pense à vous !
Que nous souffle-t-on à l’oreille ? Mais oui, c’est encore les soldes ! Alors, plus de raison d’hésiter, que ce soit pour partir bien couvert au ski, trouver un cadeau douillet à un nouveau-né, un enfant, ou vous-même (bien sûr ! ), rendez-vous dès-à-présent sur Bouguenais Les Couets (à proximité de la zone commerciale Atout Sud) ou sur la boutique en ligne Safishop :)

Sandra FINZI
Le Petit Atelier SAFISHOP
4 impasse des Petits Pavés
44340 BOUGUENAIS LES COUËTS

06.67.83.67.00

2137 vues au total, 0 aujourd'hui

Page 1 de 3123